Yassir, la plateforme algérienne de voitures de tourisme avec chauffeur (VTC), compte élargir ses activités et s’étendre «dans d’autres continents». Noureddine Tayebi, fondateur de Ya Technologies, affirme ne pas craindre l’offensive de Careem, la filiale d’Uber qui tente de prendre des parts de marché en Algérie.

la voila qui débarque à Paris, inscrite au registre des sociétés depuis le 06/02/2020, son installation n’est pas la bienvenue au sein de la communauté de chauffeur VTC ici en France nous a déclarés Hakim D

Par solidarité de nos concitoyens Algériens qui se font exploiter par cette plateforme VTC nous serons nombreux à boycotter YAssir, Majoritairement ici à Paris ou dans les 4 coins de la France, on travaille à notre compte sans passer par les différentes plateformes VTC, nous sommes organisés solidaires nous avons réussi à faire changer beaucoup de choses dans le métier, on souhaite conserver notre indépendance et j’invite mes frères à faire de même en Algérie, à s’organiser, à être solidaire entre eux, et prendre en main l’avenir.

Membre de la communauté de chauffeurs Vtc Algériens indépendant Yassir-hna

YAssir proposera 0% de commission le premier mois puis 14% HT pour le reste du temps pour afin d’être la plus basse du marché juste après HEETCH 15% HT va-t-elle séduire les chauffeurs VTC en France?