Alors que l’entreprise de services de transport Uber est au plus mal. Ses résultats présentés jeudi montrent qu’elle a perdu 2,9 milliards de dollars au premier trimestre, soit quasiment le triple d’il y a un an. Selon son patron Dara Khosrowshahi, la responsable de cette situation n’est autre que la pandémie de Covid-19 qui a « durement frappé » les réservations de voitures avec chauffeur.

L’onde de choc du coronavirus frappe aussi les plateformes VTC Algériennes, C’est presque comme s’ils étaient à l’arrêt. Avec la disparition des trajets vers les aéroports, l’arrêt des déplacements personnels et l’extrême limitation des trajets professionnels, l’activité des VTC et taxis est atone depuis l’entrée en vigueur du confinement en Algérie décret du 21 mars

Baromètre vtc

Taux des demandes de courses VTC pour les 2 premières semaines du confinement compare sur la même période de l’année précédente (2019) pour la ville d’Alger.

%

YASSIR

%

Wesselni

Source: Open Data ltd

%

Tem:tem